Vendredi 13 avril 2001

Ce jour sera-t-il funeste ou faste ? En tout cas, cela démarre bien mal, et la randonnée sur le piton est annulée et remplacée par une balade dans la plaine des sables. Après avoir suivi le rempart (falaise d'une centaine de mètres qui surplombe la caldeira, créée par un effondrement suite à la vidange de la chambre magmatique), nous nous promenons le long du Chisny.

Le temps nous incite à tourner le dos à la Fournaise ; direction le Chisny Petit tunnel de lave, sur le flanc du Chisny La Plaine des Sables, bordée par un rempart
Vers le Chisny Tunnel de lave Plaine des sables

Les rejets de cet ancien volcan ont permis de niveler le fond de cette caldeira, pour créer la plaine des sables. Nous trouvons entre autres magnifiques pierres les olivines qui manquaient à la collection.

Quelques grattons, sur un fond de scories Vue sur la Plaine des Sables ; le temps s'arrange ! Le sommet du piton des neiges (3069m) est au fond, à la limite des nuages
Grattons Plaine des sables Vers le piton des neiges

Nous remontons le rempart de cette seconde caldeira, avant de retrouver grâce à sa Mercedes Nicolas, le spécialiste en géologie mais pas en orientation sur les routes, ainsi que ... le beau temps et pour certains les coups de soleil ! Chouette, on va pouvoir faire prendre un peu d'exercice à l'appareil photos, qui commençait à s'ennuyer.

Le Chisny, dégagé. Au fond, la Fournaise. Il paraît que pour la sieste, les branles blanches sont plus confortables que les vertes ! Cette rivière a été bloquée par l'écroulement de Mahavel, dans les années 60
Le Chisny, la Fournaise Branles Rivière des remparts

Après le pique-nique, la balade de l'après-midi est rallongée par une visite de Mahavel, falaise en constant éboulement. Dans les années soixante, l'îlet de Roche-Plate avait même été abandonné par ses habitants, un éboulement encore plus important du Mahavel avait créé un barrage qui menaçait de s'effondrer en noyant l'aval. Aujourd'hui, le bruit des roches qui s'écroulent au fond de la vallée est incessant, et n'incite pas à s'approcher de la falaise - accès strictement interdit- alors que la randonnée de ce matin n'avait que le statut de "accès interdit". Mais, "T'inquiète pas ! Mi connaît !"

  La falaise d'éboule en permanence ; mieux vaut ne pas s'aventurer au bord ! Elément de tunnel de lave L'enclos est toujours dans les nuages. Nous n'en aurons pas vu le fond aujourd'hui !  
  Mahavel Tunnel de lave Enclos  

Comment ne pas profiter à fond du beau temps et ne pas faire un petit détour pour tenter de voir - enfin - le piton, depuis le bord de l'enclos ? En fait, je ne parviendrai à le voir qu'émergeant au dessus d'une mer de nuages. Mais, ça va bien le coup, tout comme le coucher de soleil depuis le gîte.

Le piton émerge d'une mer de nuages ; il n'est pas aussi proche qu'il y paraît ! Coucher de soleil Coucher de soleil au gîte du volcan
Piton de la Fournaise Coucher de soleil Coucher de soleil
Aller à la page précédente
Pour afficher les photos de la page sous forme de diaporama, cliquez sur ce lien
(C) P. Leflon ; dernière mise à jour : 03/05/2001